Présentation

L’axe est dirigé par Irène Georgescu et Guylaine Loubet. Les nouveaux enjeux du secteur de la santé sont les suivants : parcours des patients et développement de la prise en charge ambulatoire, évolutions des modalités de financements des établissements, des métiers, des coordinations interprofessionnelles, structuration du territoire de santé. En effet, le projet « Ma santé 2022 » appelle à une reconfiguration de l’offre de soins. Selon le ministère, le secteur de la santé est marqué par des inégalités dans l’accès aux soins ou encore des professionnels souhaitant mieux coopérer entre eux. Pour répondre à ces défis, plusieurs grands chantiers ont été identifiés par le ministère : mieux orienter les patients selon leurs besoins, accroître la qualité et la pertinence des soins, recourir au numérique pour mieux soigner, réformer le financement pour encourager qualité et coopération, adapter les formations et les métiers aux nouveaux enjeux, moderniser le pilotage de l’hôpital et son management.

Dans la lignée du projet du Gouvernement « Ma Santé 2022 », sur les quatre prochaines années, l’axe santé de MRM a pour objectif d’aborder par le prisme du management, notamment, les réformes et leurs effets.

C’est pourquoi, les objectifs des années à venir se déploient autour des quatre thématiques suivantes :

Communication à orientation médicale et comportements : Ces travaux portent sur la communication dont l’objet est de sensibiliser le public et les patients aux effets positifs et néfastes de certaines pratiques (par exemple, alimentaires). Ainsi, la communication portant sur la nutrition, l’obésité/surpoids, au travers des recommandations nutritionnelles et des campagnes de santé publique permet au citoyen d’évoluer dans ses comportements. En outre, il sera opportun de développer des recherches sur la mesure de la satisfaction et de l’expérience patient / résident, non seulement à l’hôpital mais également en soins de suite et de réadaptation (SSR), en EHPAD, en hospitalisation à domicile (HAD), etc., pour contribuer, à terme, à l’évaluation des structures et faire partie intégrante de leur financement.

Numérique en santé : Cette thématique porte sur la e-santé, le patient connecté, la co-construction des solutions de santé pour et avec les citoyens, les outils numériques et connectés reliant organisations et patients. D’ici le 1er janvier 2022, chaque français bénéficiera d’un compte personnel unique donnant accès à un portail personnalisé de services, qui a vocation à s’enrichir : dossier médical partagé, applications de santé référencées, messagerie sécurisée….

Valeurs, Parcours, et pilotage des performances : si les modalités de financements actuels ont fait l’objet de nombreux travaux pointant leurs effets inattendus, de nouvelles modalités de financement émergent. La réforme du financement est en effet l’un des chantiers majeurs de Ma santé 2022, avec une ambition forte : passer d’un système qui favorise la multiplication des actes et de l’activité à un financement incitant à la prévention, soutenant la coopération entre les professionnels et réaffirmant la qualité comme objectif premier de prise en charge. On assiste à l’apparition simultanée des réorganisations, de la mesure des performances et de la constitution de frontières entre établissement. Ainsi, la notion de création et de co-création de valeur est un élément clé pour les organisations appelant à des nouveaux modes de gouvernance ;

Santé et Professions : cette thématique a pour objectif de réunir des travaux portant sur la qualité de vie au travail, la conduite du changement, les risques psycho-sociaux, les transformations des professions de santé, du contenu de leur métiers et des outils maitrisés ainsi que la coordination intra et inter professionnelles ou encore l’hybridation des professionnels de santé et des reconfigurations de pouvoirs dans et entre les organisations.

Depuis février 2011, le groupe fonctionne à un rythme soutenu avec plus d’une vingtaine de chercheurs contribuant à la dynamique de l’axe.

La plupart des champs disciplinaires des sciences de gestion y sont réunis à travers une participation active des chercheurs de MRM : comptabilité et contrôle de gestion, gestion des ressources humaines, marketing, systèmes d’information, etc..

Aux chercheurs en gestion de MRM viennent s’ajouter des collègues économistes et médecins. Notamment, le groupe accueille des chercheurs d’un laboratoire de recherche en médecine et du Département de l’Information Médicale du CHRU de Montpellier. Ainsi, l’axe thématique transversal santé, s’inscrit dans un dialogue transdisciplinaire à dans et autour des sciences de gestion, sur les problématiques et enjeux contemporains de la santé.

Des relations privilégiées sont engagées avec le Centre du Droit de la Santé de Montpellier, dans le cadre notamment d’une recherche sur la problématique de l’obésité. Le groupe santé coopère étroitement avec des laboratoires en biologie et santé, et avec la Direction de la Recherche du CHRU de Montpellier

Cette volonté d’ancrage dans un pôle de compétitivité régional conduit les chercheurs de l’axe santé à se rapprocher des acteurs économiques et sociaux locaux. A ce titre, une étroite collaboration avec le Département de l’Information Médicale du CRHU de Montpellier est déjà à l’œuvre sous la forme d’une participation à des réunions de recherche communes. Des collaborations avec l’Agence Régionale de Santé sont en voie de réalisation.

[gdlr_button href= »https://mrm.edu.umontpellier.fr/files/2016/01/SANTE-Publications_Sante.pdf » target= »_self » size= »medium » background= »#45758c » color= »#ffffff »]Les publications/travaux du groupe[/gdlr_button]
Responsable du groupe

Irène Georgescu : Contact

Guylène Loubet : Contact