Workshop Gouvernance cognitive et effectuale

Lieu : Université de Montpellier – IAE

Le 18 septembre 2019

Montpellier Recherche en Management

Chaire Management & Technologies (LABEX Entreprendre & IAE)

Université de Montpellier

Avec le soutien de :

La participation au Workshop est gratuite. Les inscriptions sont ouvertes :  Cliquer ici

Cette rencontre académique est adossée à un numéro spécial de la RFG sur les nouvelles perspectives de la gouvernance des firmes entrepreneuriales innovantes

https://rfg.revuesonline.com/actualites/282-gouvernance-et-financement-des-firmes-entrepreneuriales-innovantes-appel-a-contribution-avant-le-31-janvier-2020

Télécharger l’appel à contribution

La gouvernance des start-up est un thème émergent qui implique un nombre de chercheurs de plus en plus significatif. Les travaux publiés sur ce thème mobilisent un ensemble de méthodologies diversifiées ainsi que des terrains de recherches particulièrement riches.

Cette richesse s’explique d’abord par la diversité des acteurs du financement du seed capital : love money, business angels, venture capital, la foule via le reward-based crowdfunding ou l’equity crowdfunding (Bessière & Stéphany (2017)). Les différents tours de financement peuvent mobiliser un seul acteur ou plusieurs (co-investissement) selon l’importance ou le type d’investissement à financer (Bessière et al. (2018), Ye et al. (2017)). A travers la trajectoire de financement mobilisée, ces acteurs ont pour point commun d’apporter à la start-up un ensemble de ressources (financières et cognitives) à même de répondre à l’ensemble des problématiques (Wallmeroth et al. (2018) Brown et al. (2018)).

Les spécificités de la gouvernance de la start-up s’expliquent ensuite par les caractéristiques liées aux premières étapes de son développement : une activité récente généralement non stabilisée, l’absence d’historique de performance, un environnement dynamique et complexe…  Ces conditions d’incertitude et d’asymétrie d’information complexifient l’accès des start-ups aux différentes ressources nécessaires à leur développement (Schwienbacher et Larralde, 2010). Les travaux fondateurs de Wirtz (2008) mobilisent trois facteurs explicatifs à ce modèle de gouvernance spécifique :

  • le rôle central du dirigeant-entrepreneur. Ce dernier conservant une part significative du capital, les conflits d’agence demeurent limités avec les autres actionnaires.
  • Les modalités d’ouverture du capital à des investisseurs spécialisés (capitaux-risqueurs ou capitaux développeurs) intègrent de fait des mécanismes incitatifs et de contrôle de la participation (en particulier actions préférentielles ou financement séquentiel).
  • l’importance des leviers cognitifs de gouvernance (Wirtz 2011). Les investisseurs développent la capacité de l’entrepreneur à détecter, voire imaginer et construire de nouvelles capacités d’investissement. Ils doivent par ailleurs protéger et même valoriser la base de ressources cognitives de la start-up et de l’entrepreneur (connaissances, compétences, réputation). Pour Wirtz (2008), « le système de gouvernance n’a pas comme seul rôle possible de limiter l’espace discrétionnaire du dirigeant par la surveillance de ses actions. Il peut, au contraire l’élargir, dans certains cas de figure en agissant comme un levier de professionnalisation pour mieux maitriser les enjeux liés à la mise en œuvre d’une stratégie de forte croissance ».

L’intégration récente de la dimension effectuale (Cohen L. (2017), Burkhardt (2019)) amène une nouvelle approche de la gouvernance à même de mieux comprendre les différents mécanismes favorisant les décisions des entrepreneurs menant à la création des opportunités d’investissement socialement construites en interaction entre l’environnement et les parties prenantes. Ce système de gouvernance émergent est partenarial et dynamique par nature (Burkhardt (2019)). Il amène de nouvelles interactions entre les mécanismes de gouvernance (intentionnels, spécifiques…) à même de favoriser la création d’opportunités.  Cette nouvelle perspective de la gouvernance ouvre de nouvelles perspectives adaptées aux contextes du seed capital.

Les travaux de recherches attendus dans ce workshop devront s’inscrire dans ces thémes émergents de recherche en finance entrepreneuriale et tout particulièrement dans ces nouvelles perspectives de la gouvernance de la firme entrepreneuriale.

Organisateurs : Véronique Bessière, Eric Stéphany

Envoyer vos intentions de communication (résumé 6 pages) avant le 31 août à :

veronique.bessiere@umontpellier.fr  et eric.stephany@umontpellier.fr

Références

Bessière, V. & Stéphany, É. (2017). Le crowdfunding: fondements et pratiques. De Boeck, 2ème Ed.

Bessière, V., Stéphany, É. & Wirtz, P. (2020, à paraître). Crowdfunding, Business Angels, and Venture Capital: New Funding Trajectories for Start-Ups? Venture Capital, Vol.22.

Brown, R., Mawson, S., Rowe, A. and Mason, C. (2018) Working the crowd: improvisational entrepreneurship and equity crowdfunding in nascent entrepreneurial ventures. International Small Business Journal 36(2): 169–193.

Burkhardt K. (2019). Vers une gouvernance d’entreprise effectuale ?  Revue de l’entrepreneuriat, forthcoming.

Cohen L. (2017). Co-investissement par des Business Angels et des Capital-investisseurs dans les jeunes entreprises technologiques et trajectoires de croissance, Thèse de doctorat de l’Université de Lyon.

Hervé F. & Schweinbacher A. (2019). Innovation and Crowdfunding, Journal of Economic Surveys forthcoming

Schwienbacher, A. & Larralde, B. (2010). Crowdfunding of small entrepreneurial ventures. Cumming, D. (2012). The oxford handbook of entrepreneurial finance. Oxford University Press.

Wallmeroth, J., Wirtz, P. & Groh, A. P. (2018). Venture Capital, Angel Financing, and Crowdfunding of Entrepreneurial Ventures: A Literature Review. Foundations and Trends in Entrepreneurship, 14(1), 1–129.

Wirtz, P. (2008). Les firmes entrepreneuriales en croissance ont-elles un système de gouvernance spécifique ? Working Paper Largo.

Wirtz, P. (2011). The cognitive dimension of corporate governance in fast growing entrepreneurial firms. European Management Journal, 29(6), 431–447.

Wirtz, P., Bonnet, C. & Cohen, L. (2017). Angel Cognition, Human Capital, and Active Involvement in Business-Angel-Networks’ Governance and Management.

Yu, S., Johnson, S., Lai, C., Cricelli, A. and Fleming, L. (2017) Crowdfunding and regional entrepreneurial investment: an application of the CrowdBerkeley database. Research Policy 46(10): 1723–1737.