Animé par Véronique Bessière, le groupe finance existe sur le site montpelliérain sous différentes appellations depuis plus de 20 ans (GREFIM, GESEM-Finance, CR2M-Finance et MRM-Finance). Il réunit aujourd’hui plus de 25 enseignants-chercheurs dans les disciplines de la finance dont les problématiques de recherche se positionnent à l’interface des organisations et des marchés. Le groupe publie des travaux scientifiques visant à expliquer le comportement des entreprises et de ses différents acteurs dans un environnement de marché. Les projets de recherche utilisent, sans exclusive, les méthodologies faisant appel à la modélisation théorique formelle, aux études empiriques quantitatives et aux approches qualitatives.

Les recherches du groupe Finance sont structurées autour de deux grandes thématiques : 1) Finance durable et innovation et 2) Dynamiques des marchés et comportement des acteurs.

Cette évolution traduit plus directement les interactions qui sont présentes dans les travaux de l’équipe. En effet, les comportements sont plus spécifiquement étudiés dans une perspective de marché et le groupe a également développé une spécificité dans le domaine de l’innovation en particulier à travers le lien avec la gouvernance. Elle traduit notamment un champ d’application privilégié identifié et valorisé sur le territoire. Dans ce champ de l’innovation, plusieurs projets sont en cours sur le lien entre innovation et gouvernance. Un autre projet, en finance entrepreneuriale, étudie les mutations du marché du seed capital.

Outre l’innovation, les champs d’application sont tout particulièrement dédiés à l’agriculture et l’environnement. Dans le cadre d’un partenariat avec l’Institut de Convergences Agriculture Numérique[1] #Digitag, une thèse est en cours sur le comportement des agriculteurs dans l’utilisation des couvertures climatiques sur les marchés financiers. Un projet traite également de l’impact climatique sur la valorisation des stocks de vin avec le Center for Wine Economics de UC Davis en Californie. Plusieurs publications en « environmental finance » sont en cours de prolongements (sur les marchés de l’énergie et des ressources naturelles notamment).

Le projet de recherche met l’accent sur les interactions et l’interdisciplinarité des recherches, qui est une caractéristique forte du groupe. De même, les rattachements génériques à la finance de marché ou à la finance d’entreprise ne constituent plus une classification pertinente de nos recherches. Les deux grands axes se recoupent d’ailleurs partiellement, par exemple sur les questions d’environnement où le comportement des acteurs sur les marchés est confronté à des questionnements de finance durable. Globalement ces tensions entre la durabilité et la responsabilité, d’une part, et la logique de marché, d’autre part, sont au cœur des deux axes. Dans le premier c’est le comportement qui est le principal objet d’étude pour traduire ces tensions, dans le deuxième, c’est la gouvernance. Les travaux sont à l’intersection de plusieurs disciplines : entrepreneuriat, marketing, comptabilité, stratégie, économie.

Par ailleurs le groupe est également très investi dans la valorisation et le transfert. Un des aspects majeurs est traduit par les liens avec le digital.  Plusieurs recherches ont été et sont réalisées sur les liens entre Finance et Digital (crowdfunding, bitcoin, blockchain – cf. publications du groupe), et sont transposées en pédagogie. Les liens entre les Masters se développent dans le champ de l’innovation, et en collaboration avec des enseignants-chercheurs du groupe marketing. Le projet Disrupt Campus ANR-PIA-CGI (2018-2020) en est une illustration, la Chaire Management & Technologies, en partenariat avec le Labex Entreprendre, également.

Le groupe finance développe ainsi son projet de recherche à la fois en lien avec la pédagogie et les besoins des acteurs économiques notamment sur le territoire. Les axes structurants se déclinent au travers de champs d’application privilégiés qui s’inscrivent pleinement dans les orientations du projet scientifique de MUSE (Nourrir, Soigner, Protéger), dans les axes structurants du Labex Entreprendre (Axe A1-P1 : Entreprenariat et innovation technologique ; Axe A2-P3 : Gouvernance, stratégies de marché et performance durable) et dans les axes transversaux du laboratoire MRM (Agroalimentaire, Innovation & Développement durable).

[1] #DigitAg, l’Institut Convergences Agriculture Numérique a été sélectionné en janvier 2017. Il est l’un des 10 instituts de Convergences français, financé dans le cadre des Investissements d’Avenir. Seul Institut Convergences dédié à l’agriculture, c’est aussi l’unique Institut Convergences de la région Occitanie et le premier de l’I-Site MUSE Montpellier Université d’Excellence.

Permanents

  • Amadieu Paul
  • Andrieu Guillaume
  • Angel Ferrero Maria
  • Aytac Beysul
  • Bennouri Moez
  • Bessière Véronique
  • Boissin Romain
  • Castillan Solenne
  • Chalitta Sandra
  • Chollet Pierre
  • Coqueret Guillaume
  • Cozarenco Anastasia
  • Fabre Bruno
  • Francois-Heude Alain
  • Hillard Thi hong van
  • Lafont Anne-Laurence
  • Lion-oms Laurence
  • Maurel Carole
  • Pouget Jérôme
  • Rouatbi Wael
  • Roubaud David
  • Sandwidi Blaise
  • Sentis Patrick
  • Stagliano Raffaele
  • Stéphany Eric
  • Yousfi Ouidad

Responsables de groupe

Véronique Bessière
Contact

Paul Amadieu
Contact