Ressources Humaines

Les travaux scientifiques menés par le groupe de recherche Ressources Humaines s’intéressent aux transformations qui touchent le travail, les relations d’emploi, et les organisations, dans des espaces et des situations variés. Le sens du/au travail est une thématique émergente et fédératrice qui a permis l’édition d’un premier ouvrage collectif « Sens au travail. Enjeux de gestion et de société » en 2022. Cette orientation vient enrichir les trois axes de recherche structurants : 1/ Santé au travail, 2/ Territoires et GRH responsable, 3/ Nouvelles formes d’Organisations, d’Emploi et de Travail.

Le groupe de recherche Ressources Humaines existe sur le site montpelliérain depuis plus de 20 ans, il est actuellement dirigé par Anne LOUBES et Claude FABRE. Ces travaux de recherche visent à apporter une contribution théorique au champ de la gestion des ressources humaines tout en répondant à une demande managériale et sociétale. Le plus souvent, ils émanent de cadres collectifs internes, mais également de collaborations avec d’autres groupes thématiques de MRM et de laboratoires de recherche d’autres universités. Il est à noter qu’un chercheur peut s’investir dans plusieurs axes thématiques et que certaines recherches se situent à l’interface de plusieurs axes.

La politique scientifique actuelle du groupe de recherche est en phase avec les deux axes de recherche transversaux du laboratoire de recherche MRM (Santé et Management et Pratiques Responsables) et les orientations scientifiques de MUSE (Montpellier Université d’Excellence), Soigner et Protéger.

Par ses ancrages, ses orientations, et ses préoccupations, le groupe de recherche Ressources Humaines se donne comme objectif de produire une recherche à l’écoute des besoins de tous les acteurs des organisations, en particulier les professionnels des RH, de la QVT-RPS, de la RSE, les dirigeants et managers, les salariés de toutes catégories et les représentants du personnel.

Dans cette perspective, une attention permanente est portée aux dynamiques et aux mutations sociales, sociétales et territoriales à l’œuvre dans les organisations et autour d’elles. Un renforcement des liens avec les réseaux professionnels et les acteurs de la société civile est également instauré.

 

thèmes de recherche

Thème de recherche 1 : Santé au travail

Si ce premier axe s’inscrit dans le prolongement des travaux menés par les chercheurs de l’équipe au début des années 2000 sur les tensions de rôle, facteurs de stress au travail, les perspectives théoriques et les objets d’étude ont été renouvelés. Une attention particulière est portée à la prévention des risques psychosociaux et plus spécifiquement du stress au travail, et plus récemment à la qualité de vie au travail et au bien- être au travail.

Face à la dégradation des conditions de travail et plus particulièrement à la croissance des exigences émotionnelles, aux contraintes de rythme de travail, à la baisse de l’autonomie au travail (cf. enquêtes DARES sur les conditions de travail et les RPS 2016) dans les organisations privées et publiques, les chercheurs rattachés à ce thème continueront au cours des prochaines années, à mener des recherches sur la santé au travail en privilégiant l’identification de leviers d’action conduisant au bien-être au travail et à la qualité de vie au travail et leurs effets sur la performance au travail et sur la performance de l’organisation, notamment dans le secteur public et dans les nouvelles formes d’organisation du travail.

Thème de recherche 2 : Territoire et GRH Responsable

L’axe thématique Territoires et GRH regroupe des chercheurs qui s’intéressent depuis environ dix ans à l’émergence d’un modèle de GRH étendu au territoire et traversé par la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Ce nouvel espace de la GRH implique de revisiter les cadres interprétatifs, les logiques d’action ainsi que les modèles de gouvernance traditionnels propres à la GRH.

Champ de recherche émergeant pour les sciences de l’entreprise, les chercheurs rattachés à ce thème continueront à mieux comprendre les logiques d’actions entre territoire prescrit et territoire construit, entre logiques publiques et privées intégrant de nouveaux acteurs pour des innovations responsables, sociales et partenariales.

Dans ce champ de recherche qui se constitue et dans ce contexte de situations de gestion émergeantes, le rôle du DRH est ainsi reconsidéré. Le territoire devient un nouvel espace de la GRH, de nouveaux acteurs formant un acteur collectif et des logiques de gouvernance différenciées apparaissent. Nous souhaitons contribuer au développement de connaissances actionnables sur ces nouveaux dispositifs (ex GPEC en territoire). Nous souhaitons conjointement renforcer la compréhension des formes de dialogue inter-entreprises dans le cadre des Réseaux Territorialisés d’Organisation (RTO), des mécanismes de gouvernance dédiés pour bien comprendre les effets induits (RSE, innovations responsables, dynamiques emplois- compétences…). Plus largement, outre un nouveau positionnement de la GRH, des perspectives pour une nouvelle forme de régulation territoriale sont questionnées.

Thème de recherche 3 : Evolution des formes d’organisation, des formes d’emploi, des modes de travail 

Les recherches s’inscrivant dans cette thématique s’intéressent à l’évolution des organisations et structures organisationnelles, impactées, par exemple et notamment, par l’émergence du numérique. Une analyse de ces organisations, constamment transformées, est adossée à un intérêt fort des chercheurs s’y penchant pour l’appréhension des formes d’emplois et de leur évolution. Pour ce faire, l’une des clés de compréhension est celle de l’évolution des compétences des différents acteurs, évoluant dans des organisations publiques, privées, hybrides. Jouent un rôle prépondérant dans le développement de compétences, l’innovation, la créativité, l’identité etc. tous thèmes suscitant l’attention des chercheurs participant à ce thème. Nous nous intéressons également, en conséquence, aux pratiques managériales adaptées à ces organisations en mouvement et cohérentes avec les formes d’emploi et modes de travail en émergence, aux outils développés pour susciter implication et engagement.

 

Responsables du groupe

Anne LOUBES
Directrice du groupe
Contact

Claude FABRE
Directeur adjoint
Contact

 

Doctorants

Parution aux éditions EMS 2022 : Ouvrage collectif « Le sens au travail, enjeux de gestion et de société » coordonné par Nathalie Commeiras, Claude Fabre, Florence Loose, Anne Loubès et Sylvie Rascol-Boutard.

Faits marquants

Pr. Nathalie Commeiras a été promue
au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur

Prix AGRH « Best Papers » 2023, article publié dans la revue @GRH : Florence Nande, Marie-Laure Weber, Stéphanie Bouchet, Pierre Loup, « La raison d’être des organisations, levier de sens au travail : proposition d’un modèle adapté de l’Ikigai »

Prix AGRH « Best Papers » 2022, article publié dans la revue @GRH : Florence Nande, Marie Laure Weber Stéphanie Bouchet, Pierre Loup, « Apprendre de la crise sanitaire : existe-t-il des conditions favorables au bien-être des télétravailleurs à domicile ? »

Prix de thèse AGRH – FNEGE 2021 + Prix de Thèse AIRMAP 2021 : Véronique Achmet, (2020), « Les modalités de gestion de l’absentéisme des infirmiers : entre influence des relations entre leaders et subordonnés, présentéisme et conséquences sur la santé. Une étude dans le secteur hospitalier public français », sous la direction de Nathalie Commeiras.

Prix de thèse AGRH-Didier Retour 2021 : Dominique Lecerf, (2020) « S’extraire d’une identité de groupe forte pour réussir sa transition professionnelle : le cas de la reconversion des militaires », sous la direction d’Anne Loubès.

2ème prix de Thèse SPHINX 2019 : Florence Nande, « identités multiples d’un salarié, bien-être du travail et performance individuelle au travail », soutenue le 29 novembre 2018, sous la direction de Nathalie Commeiras.

Prix de la meilleure communication AIM 2019 : Pierre Loup et Johanna Habib : « Quand l’adoption d’une application perçue comme anodine engage une transformation profonde du système de santé : le cas Doctolib ».

Thèses soutenues ou en cours

Thèses soutenues (depuis 2019)

  • 2023 : Kenza Belmoeiti, « La transmission intergénérationnelle des compétences individuelles : quelles conditions de réussite ? Une étude dans le secteur du numérique en France », soutenue le 23 mars 2023 à 9h à l’IAE de Montpellier, sous la direction de Nathalie Commeiras et Sylvie Rascol-Boutard.
  • 2023 : Stéphanie Bouchet , « l’apport des espaces de coworking pour l’apprentissage entre pairs et le bien-être au travail, une lecture par la théorie de la conservation des ressources », soutenue le 4 janvier 2023, sous la direction de Anne Loubès et Nathalie Commeiras.
  • 2022 : Véronique Csanyi-Virag, « L’entrepreneuriat renouvelé par une démarche inclusive en contexte de handicap », soutenue le 26 novembre 2022 à l’Université de Montpellier, sous la direction de Marion Polge.
  • 2020 : Véronique Achmet, « Les modalités de gestion de l’absentéisme des infirmiers : entre influence des relations entre leaders et subordonnés, présentéisme et conséquences sur la santé. Une étude dans le secteur hospitaliers public français », soutenue le 23 octobre 2020,sous la direction de Nathalie Commeiras.
  • 2020 : Dominique Lecerf, « s’extraire d’une identité de groupe forte pour réussir sa transition professionnelle : le cas de la reconversion des militaires », soutenue le 30 octobre 2020, sous la direction d’Anne Loubès.
  • 2020 : Céline Duplàa, « Compétences et technologies de l’information et de la communication dans un contexte hypermoderne : le cas des managers de proximité d’une banque régionale », soutenue le 3 novembre 2020, sous la direction de Sylvie Rascol-Boutard et Christine Pagnon-Maudet.

Thèses en cours

  • BADIATA Narcisse, « La gestion des risques psychosociaux pour le bien-être au travail », sous la direction de Sylvie Rascol-Boutard et de Laurence Dreyfuss, co-encadrante (1ère inscription en thèse 2018)
  • BOUDAOUINE Houyamm, « management responsable et construction du sens dans le travail pour les salariés occupant des emplois stigmatisés : Le cas des « boulots sales », sous la direction d’Anne Loubès et de Florence Loose, co-encadrante (1ère inscription en thèse 2022″
  • EL YACOUBI Aurélia, « La reconversion professionnelle choisie : L’impact de l’accompagnement sur les individus en quête d’un changement professionnel», sous la direction de Sylvie Rascol-Boutard (1ère inscription en thèse 2022)
  • HELWANI Annabelle, « Comment construire et opérationnaliser une raison d’être d’entreprise responsable, source de création de sens et de valeur partagée pour ses parties prenantes ? », sous la direction d’Anne Loubès et de Magalie Marais (1ère inscription en thèse 2021)
  • LABELLE Ophélie, « Les réseaux d’acteurs et leur contribution à la performance hospitalière », sous la direction de Sylvie Rascol-Boutard et de Laurence Dreyfus (1ère inscription en thèse 2022)
  • THEODORE Charlène, « QVTC et sens, conséquences sur l’engagement organisationnel, la performance individuelle et l’intention de rester dans l’entreprise dans un environnement néo- taylorien », sous la direction de Nathalie Commeiras (1ère inscription en thèse 2022)
  • VIGUIER Julien, « Les Groupements d’Employeurs : un dispositif de Gestion des Ressources Humaines Territoriale au service du Dialogue Social Territorial ? », sous la direction d’Anne Loubès et d’ Isabelle Bories-Azeau (Thèse CIFRE prévue juillet 2023)

Bilans d’activités

Bilan 2021-2022

Bilan 2021-2021

Bilan 2014-2019

Comptes-rendus de réunions

Année universitaire 2023/2024
Année universitaire 2022/2023
Année universitaire 2021/2022
Année universitaire 2020/2021
Année universitaire 2019/2020

L’equipe RH EN IMAGEs